home Médecine et Réalité Virtuelle, Réalité virtuelle Réalité virtuelle : une clinique développe une solution pour ne pas avoir la nausée en jouant

Réalité virtuelle : une clinique développe une solution pour ne pas avoir la nausée en jouant

images?q=tbn:ANd9GcSxBV7uYwDjWyBlf0R_u0ZFr9skvmn1EuAU6ZpyIVNDuK4pl7S9PpWvyXCCiaFDZPxRESBoJVw Réalité virtuelle : une clinique développe une solution pour ne pas avoir la nausée en jouant
Clubic

Le “mal de mer” associé à la pratique de la réalité virtuelle est un problème pour un bon nombre d’utilisateurs de casques de type Oculus Rift. La Mayo Clinique, basée au Minnesota, travaille sur un système permettant de pallier le problème.

Qu’on l’appelle motion sickness, cinétose ou encore « le mal de mer de la VR », la nausée et le mal de tête que ressentent certains utilisateurs d’un casque de réalité virtuelle n’a, dans tous les cas, rien d’agréable. Si des joueurs ont ces symptômes devant un simple écran de télévision, une manette à la main, le phénomène risque de s’étendre avec l’arrivée sur le marché de l’Oculus Rift, du HTC Vive ou encore du PSVR, pour ne citer que quelques casques attendus cette année sur le marché.

Aux Etats-Unis, la Mayo Clinic s’est penchée sur la question pour trouver une solution au problème. Le fait est que la cinétose ne dépend pas de la fréquence de rafraîchissement de l’image, du contenu, de la définition de l’écran ou de la latence. Il s’agit du même ressenti que celui du mal de mer : la perception visuelle et le système vestibulaire ne sont plus en accord, ce qui entraîne une forme de malaise. Dans le cadre de la VR, si le jeu est en mouvement alors que le joueur est assis, le désaccord entre la vue et l’oreille interne est évident. La situation n’est pas nécessairement mal vécue par l’utilisateur, exactement comme le mal des transports.

0226000008399622-photo-cinetose-mayo-clinic Réalité virtuelle : une clinique développe une solution pour ne pas avoir la nausée en jouant

 Réalité virtuelle : une clinique développe une solution pour ne pas avoir la nausée en jouantLa Mayo Clinic pense avoir trouvé une solution, à travers un algorithme développé pour l’occasion. Ce dernier, combiné à trois électrodes installées sur le front et à l’arrière de la tête, est capable de stimuler le cerveau pour le tromper concernant la synchronisation entre ce qui est vu et ressenti dans le corps. Selon les chercheurs, des impulsions d’un dixième de seconde suffisent à stimuler physiquement le corps par rapport à ce l’image diffusée dans le casque, ce qui évite la cinétose même si le joueur est assis.
 

realite virtuelle – Google Actualités

Réalité virtuelle / Article lu: (11) fois

Articles connexes

3 thoughts on “Réalité virtuelle : une clinique développe une solution pour ne pas avoir la nausée en jouant

Comments are closed.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer