home A la Une, Evènements, Généralités, Matériels réalité virtuelle, Réalité augmentée Réalité virtuelle contre réalité augmentée, le faux débat

Réalité virtuelle contre réalité augmentée, le faux débat

La réalité virtuelle n’est pas en concurrence avec la réalité augmentée, selon le créateur de la Conférence de réalité virtuelle de la Silicon Valley

La Réalité Virtuelle a pris ses quartiers au San Jose Convention Center, où plusieurs milliers de participants ont pu tester les derniers matériels de VR (réalité virtuelle en anglais) , des mondes virtuels et d’autres expériences immersives.Les chiffres ne sont pas ceux ceux d’une grande foire commerciale, mais ils sont très impressionnants quand vous regardez dans quelle mesure la Silicon Valley Virtual Reality conférence et  exposition (RVVL) a pu arriver là en trois ans.

En 2014, il y avait 34 exposants “ce qui était à peu près tout le monde dans l’industrie»,

se souvient le créateur Karl Krantz de la RVVL. Lors de l’événement de cette année, il y avait près de 150 exposants, dont certains grands noms comme Nokia USA, Leap Motion et Nvidia. Krantz dit que c’était la plus grande conférence professionnelle dans  l’industrie de la VR à ce jour.

Enthousiaste de la VR, consultant et entrepreneur, Krantz a des opinions précises sur l’état de la VR aujourd’hui et la direction qu’elle va prendre. Il y a beaucoup de buzz autour de la VR, des casques comme Oculus Rift, le HTC Vive, Samsung Gear VR et même ceux faible coût en le cardboard de Google, et Krantz admet volontiers l’industrie ne peut pas se permettre de trébucher comme ce fut le cas la première fois quand les gens ont été excités par la promesse de la VR.

“La VR était comme la disco dans les années 90, il y avait un intérêt de pointe, mais les gens ont essayé et ont été déçus,”

dit-il.

“la VR n’avait pas tenu ses promesses et le terme a été galvaudé pendant un certain temps.”

Alors, est-ce que ça va être différent cette fois? Fait intéressant, le spectacle RVVL dispose d’un musée VR sur le plancher du salon, avec des produits et des conceptions des décennies antérieures.

AC89-0437-20_a-200x200 Réalité virtuelle contre réalité augmentée, le faux débat samsung-gear-vr-isis-168x200 Réalité virtuelle contre réalité augmentée, le faux débat

La chose étonnante est que le facteur de forme n’a pas vraiment changé. Vous mettez un Oculus à côté d’un vieux casque VPL et ils ne semblent pas très différents,

dit Krantz.

Mais les apparences peuvent être trompeuses. Krantz dit qu’une différence essentielle avec les casques d’aujourd’hui est que lorsque vous l’utilisez, vous ne vous sentez pas malade – un fait  trop commun avec le ralentissement des matériels moins avancés de l’époque antérieure. Oui, il y a encore des rapports de gens ayant le vertige, mais Krantz dit  que cela est beaucoup moins fréquent ou grave que les problèmes avec ceux d’avant.

La raison est la latence, cette période de temps entre le moment où vous  déplacez votre tête et les mises à jour de l’écran de visualisation ou de “motion-to-photon” comme il l’appelle aussi. Dans les années 90, il dit que le temps était mesuré dans des centaines de millisecondes, alors maintenant, grâce à des processeurs plus puissants, il est descendu jusqu’à 10-20 millisecondes.

“Cela est beaucoup plus proche du temps réel et de ce que le cerveau peut accepter»,

dit Krantz.

Réalité virtuelle et réalité augmentée

La conférence RVVL avait seulement quelques expositions de réalité augmentée. Krantz dit qu’il a gardé la RVVL “hyper-concentré sur la VR” parce que beaucoup d’autres conférences font les deux, mais il pense que l’AR est une communauté très différente, qui tend à être plus conservateur et soutenue par les grandes entreprises, où la VR est moins valorisée  mais accessible comme en témoignent les nombreux projets de VR sur Kickstarter .

La RVVL avait un thème intitulé:

“Réalité Augmentée par rapport à la réalité virtuelle: Pourquoi ne pouvons-nous pas tous nous entendre?”

En fait, c’est exactement ce que Krantz espère voir se produire.

“Finalement, les deux vont se fondre. La technologie est la même et que tout ce qui est bon pour l’AR est bon pour la VR pour résoudre les problèmes »,

dit-il. Il note également que les systèmes VR sont utilisés pour prototyper des idées AR qui ne sont pas encore physiquement possible de construire.

«Voilà pourquoi les gens de l’AR devraient être excités, parce que les prix sont à la baisse et cela signifie qu’il y aura de grands outils à utiliser pour le prototypage à l’avenir», dit Krantz.

Au cours des prochaines années Krantz pense que la VR sera une plus grande affaire parce que l’AR est plus difficile à réaliser  et le développement VR évolue à un rythme plus rapide. Cela dit, il pense que l’AR sera plus intégrée dans la «vie courante», pour vous permettre de regarder toutes sortes d’objets physiques et d’obtenir une vue augmentée, par exemple, de l’art à l’intérieur d’un musée.

“L’AR est cool, mais elle est moins immersive»,

dit Krantz.

«Quand vous êtes dans le monde virtuel, vous êtes souvent …subjugué!”

Alors, qu’est-ce qui sortira l’année prochaine?

Une tendance qu’il espère voir en vedette pendant l’événement de l’année prochaine est la saisie en temps réel du visage. Ceci est un peu délicat car le casque est porté par l’utilisateur, mais il affirme que les entreprises travaillent sur la mesure de la tension de la peau et d’autres techniques pour capturer et afficher les expressions faciales.

“Une fois que nous pourrons le faire en temps réel, et je pense que dans un an ce sera la norme, les entreprises comme Oculus vont simplement l’intégrer dans leurs casques»,

dit Krantz.

«Ça va vraiment ouvrir les vannes à la popularité de la VR.”

Source: Datamation

Réalité virtuelle / Article lu: (47) fois

Articles connexes

TAGS:

Sangare

Software Quality Specialist - Geek - Virtual reality and augmented reality promoter. Google Daydream [evangelist] > because VR desserve it :-p #geneva #paris #abidjan Mail: lesitelarealitevirtuelle (@) gmail.com Twitter: @RealiTvirtuelle